top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJenny Toucourt

Jardins de Claude Monet : comment se prépare la réouverture à Giverny ?

« L’essentiel est fait, nous sommes prêts. Il ne reste que les détails à régler et terminer le nettoyage afin que tout soit impeccable pour l’ouverture au public « , telle est la certitude de Jean-Marie Avisard, » tant le travail en amont a été sérieusement réalisé. »


Arrivé comme saisonnier d’été il y a 33 ans, il a d’abord été responsable du jardin d’eau, avant d’être le chef jardinier des jardins Claude Monet à Giverny (Eure).

Pas moins de 12 jardiniers, en plus de trois apprentis, travaillent en permanence toute l'année dans les jardins de Claude Monet à Giverny (Eure). ©Le Démocrate Vernonnais


Le travail est sans fin, car tout se fait à la main, le bêchage, les semis, les préparations, les plantations.

Jean-Marie Avisard, chef jardinier des jardins Claude Monet


Les seules périodes un peu moins intenses se situent en avril puisque tout est en place pour accueillir les visiteurs, et après le 31 octobre, quand le jardin est défait pour préparer l’hiver. Les bulbes seront replantés pour Noël.


Et déjà, il faut penser aux futurs parterres de pâquerettes, myosotis, giroflées et surtout de pensées. À la question dessinez-vous des plans pour harmoniser les couleurs ? Monsieur Avisard répond : « Non, on travaille d’instinct, un peu à la façon des peintres impressionnistes. L’accord des nuances est très important, raison pour laquelle tous les semis sont faits ici. »


Tout est fait à la main dans les jardins de Claude Monet à Giverny (Eure). ©Le Démocrate Vernonnais


Un arbre planté par Claude Monet

Tout près et sous le hêtre pourpre du jardin d’eau, planté il y a plus de cent ans par Claude Monet lui-même, différentes espèces sont déjà en place : ici des fleurs bleues, là des jaunes et, à l’ombre du bel arbre, de magnifiques fleurs blanches. « Mais, ces fleurs seront déplantées pour repiquer les plants en pleine terre après les Saints de glace, les 11, 12 et 13 mai. On y plantera des fleurs d’ombre, comme les bégonias, les impatiens, les cyclamens… ».

Tous ces artistes des jardins sont à pied d’œuvre. Les responsables et leurs équipes s’activent dans la lumière du printemps : Nicolas Obert au jardin d’eau extérieur, Claire Hélène Marron dans l’allée centrale secteur ouest, Rémi Lecoutre, adjoint au chef jardinier, dans le secteur Clos normand-est, et Magali Bedel à la serre et au secteur production.


Douze jardiniers

Pas moins de 12 jardiniers, en plus de trois apprentis, travaillent en permanence, toute l’année sur ces terres.


Il faut savoir que le site, qui est le plus visité après le Mont-Saint-Michel, a accueilli, en 2022, 640 000 visiteurs. Nul doute que la saison qui s’annonce ne sera pas moins fréquentée que la précédente.

Le 1er avril, les jardins de Claude Monet rouvriront leurs portes aux visiteurs, tous les jours (y compris les jours fériés) de 9h30 à 18h, jusqu’au 1er novembre 2023.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page